L'horloge fondue de Dali.

Je savais que ça aller être dur, le retour à l'ADAC pour des manches de 30'+2T et dans le sable.
Enfin, c'est ce que je pensais.

Aux essais je me suis senti à l'aise, j'ai même réussi à m'amuser. Mon temps en qualification était assez bon en 2.01, sachant que la pôle a été réalisée par l'expert de la silice Marc De Reuver en 1.54.
J'ai fait le 18ème temps de mon groupe, dans l'autre groupe j'aurai été 12ème. Malheureusement, ils n'en prennent que 15 par groupe, les autres sont envoyés en repêchage.

Il fait chaud, autour de 30 degrés, les 85 ont 15 minutes de retard. Je m'habille tranquillement. Je ne compte pas rester 30 minutes au soleil en attendant ma manche.
J'arrive en prégrille, mais ils ne me laissent pas rentrer. Il est 16h53, la prégrille ferme 10 minutes avant le départ donné normalement à 17h00.

Impossible de négocier, le règlement c'est le règlement. Pas de prise en compte de leur propre retard, pas de prise en compte de la chaleur.

Je ne critique pas leurs méthodes, c'est certainement pour ça que normalement tout fonctionne comme une horloge suisse, seulement un peu plus de flexibilité surtout s'ils sont en tort.
Bref, impossible de défendre ma place en qualif, dégouté.

Le départ a été donné à 17h20, parfois le pas entre 3 minutes de retard et 17 minutes d'avance est petit (soit 27 minutes sur le départ), et je n'ai pas été le seul dans ce cas.

Bon je vous laisse, j'ai un problème de chrono sur ma montre je dois passer pour la faire réparer.

Ă€ bientĂ´t.

21
July 2013
0ème