Champion de France National MX1!
Photo Dylan Perrotte

9 points d'avance en arrivant à Ouville pour la finale du championnat de France. Autrement dit, si Richard Fura gagne les 3 manches et que je fais second à chaque fois, alors on finira à égalité de points, et ce serait lui le champion parce qu'il a gagné plus de manches que moi.
Mais avec la pr√©sence de Christophe Nambotin 2 fois champion du monde enduro (bient√īt 3 fois), et de Nicolas Aubin qui a d√©j√† battu Antonio Cairoli √† la r√©guli√®re, on s'attend forc√©ment √† un autre d√©nouement. Et si Richard et moi finissions respectivement 2 et 3, ou 3 et 4, j'aurais √©t√© alors champion gr√Ęce aux diff√©rentes pond√©rations des points entre les premi√®res places.

Dès les chronos une hierarchie se dessine. 1 Aubin, 2 Nambotin, 3 Batista, 4 Fura. Chronos. Il va falloir jouer placé.

En première manche je pars 4, je passe assez vite 3, devant moi Richard Fura et Christophe Nambotin. Quelques tours plus tard, je subis les attaques de Nicolas Aubin, le calcul est vite fait, je n'arriverai pas à le contenir longtemps, et si je lui fais perdre du temps dans sa remontée, ce n'est pas dans mon intérêt, alors je le laisse passer. Ça n'a pas suffit, et je me prends une sorte de retour de kit énorme dans les dents quand j'apprends que Richard a réussi à gagner devant Nicolas Aubin et Christophe Nambotin. Dégouté, il me revient en une manche à deux points.

J'ai vu le championnat s'envoler.

En seconde manche, j'étais en mode : Rien à perdre.
Et je sors 2 derri√®re Nicolas Aubin, qui s'est tr√®s vite envol√© mais je roulais bien, mon seul espoir d'avoir le titre √©tait de faire une manche devant Richard et une autre juste derri√®re. Christophe Nambotin me passe dans la partie prairie, (Ah bon? ouais normal). Mais j'ai un bon rythme, je ne le l√Ęche pas d'une semelle, 2 tours plus tard je reviens au contact. Je le passe dans une descente mais il va pousser son freinage √† mon interieur, Richard est avec nous, je bloque avec Christophe, je remonte p√©niblement la mont√©e suivante dans laquelle Richard me passe devant. Au virage il tente de doubler Christophe par l'interieur, moi je recoupe. Et l√†!!! Richard ne ressort pas de l'orni√®re j'ai juste le temps de voir sa cha√ģne d√©railler, je tente de freiner mais trop tard je lui rentre dedans, je tord ma p√©dale de frein, mais pas de chute. C'est au tour suivant, quand je vois que Richard est toujours au m√™me endroit que je r√©alise... Il ne repartira pas. √Ä partir de l√† j'ai soign√© ma m√©canique en roulant propre, j'ai laiss√© partir Christophe et j'ai attendu le drapeau √† damier. 22 points d'avance! Soulagement.

Mon père a soigné la mécanique avant la dernière manche c'est-à-dire qu'il me suffisait d'une 17ème place. La pression ne résidait que dans la mécanique, et le départ. Et j'ai fait le départ parfait pour un mec dans ma situation. Juste derrière les trois quadors et devant tous les autres. J'ai roulé proprement jusqu'à la fin de la manche. En restant concentré pour ne faire aucune erreur. Dans les deux derniers tours je suis devenu parano, j'entendais des millions de bruits dans ma moto, je croyais qu'elle allait exploser. Mais elle a tenue! Drapeau à damier! Champion! soulagement!

Cette fois j'ai eu de la chance! En loupant la première épreuve, Richard s'est interdit le droit à l'erreur. Mais c'est un sport mécanique...

Je suis content de pouvoir ramener ce titre à mes parents qui sont les initiateurs et les animateurs de ma carrières;
je suis content de pouvoir ramener ce titre à Marie, qui se donne beaucoup pour moi, avec qui on a passé l'hiver dans la merde et le froid, avec qui on a passé des heures à laver tout le matos pour recommencer le weekend suivant au fin fond du brouillard de Verdun;
je suis content de pouvoir ramener ce titre à Louis De Simone coach, manageur, coordonnateur, administrateur, sponsor principal EGSM et porteur de bien d'autres casquettes;
je suis content de pourvoir ramener ce titre à Fred de Passion TT Nancy, à Hervé de Magic-Racing, à Adrien de 1monde2com, à Olivier notre président de ligue LML, à Lionel ami de longue date et sponsor ADL, à Jacky de Parts-europe, à Christian des Sablières-longévilloises, à Pascal de Freeman T. Porter, à l'union motocyclisme Bitchoise, à Excel-immobilier, à Axa-Bret Metz, au Super U de Maxéville, ainsi qu'à tous mes amis qui sont contents pour moi! Ça me fait chaud au coeur! Merci.

13
July 2014
3ème
4,3,4