Il faut être solide dans toutes les conditions

Une fois au junior, une fois au national MX2, retour à Saint-Aignan-le-Jaillard mais cette fois pour le national MX1.

Averses sur averses, la piste s'est transform√©e en un terrain min√©. La boue des essais, f√Ľt fatale pour la journ√©e. Tout le monde roulant dans la trace la moins grasse, c'est une piste mono-trajectoire qui est rest√©e au fil des 3 manches.

Au chrono, je ne me sentais pas à l'aise. Je fais le 2ème temps mais mon pilotage n'était pas fluide.

Départ de la première manche, je pars bien, mais me fais un peu serrer par un pilote mieux parti encore. Je sors 3. C'en est suivit une manche frustrante. Mono-trace la piste ne permettait pas de doubler facilement, chaque tentative se révélait une perte de temps. Au fur est à mesure la seule chose qui augmentait c'était le poids de mon casque. La boue super lourde a fini par achever mes lunettes, bloquant le système de Roll-off. Et Roll-off oblige, c'est par la seule protection de ma cornée que j'ai fini la manche. M'en prenant plein la tête par Steve Viennat devant moi, et les retardataires. J'attendrai patiemment la fin de manche en 3ème position.

Dans la bataille de la première manche, j'ai cassé le fil des roll-offs. Je ne suis pas trop équipé dans ce type de système pour lequel je m'étais juré de ne plus jamais rouler avec.
Heureusement, Anthony Guidolin n'a pas hésité une seconde à me prêter une de ses paires. Je le remercie encore, ça c'est sport! (Malheureusement, il n'a pas eu beaucoup de réussite ce week-end)

Deuxi√®me d√©part, je pars 7. Je sais que √ßa va √™tre compliqu√© de revenir, je cherche des traces. j'en trouve deux, trois. Mais je profite surtout des erreurs des pilotes pour me faufiler devant eux. Je reviens 3√®me. Mes lunettes sont charg√©es, les roll-offs bloquent sous le poids de la boue. J'enl√®ve mes lunettes √† trois tours de la fin, vision nette, je vais alors fondre sur le deuxi√®me mais la glace √©tait trop massive pour totalement dispara√ģtre. Si je puis dire. ūüôā 3√®me

En dernière manche, je pars 3. Je passe rapidement 2. Puis 1 à mi-manche. Je m'échappe, Richard Fura mal parti, remonte vite. Moi je psychote sur la piste, je ne pense qu'à assurer mes traces et surtout ne pas partir à la faute bêtement, c'est défoncé, glissant, mes deux derniers tours seront très lents. Mais c'est suffisant pour maintenir ma place.

3/3/1, et 2ème de la journée, j'augmente un peu mon avance au championnat mais il va falloir surveiller Richard Fura qui revient fort après une épreuve loupée.

Pause en terme de course pour moi avant Rozérieulles le 25 Mai.

√Ä bient√īt.

27
April 2014
2ème
3,3,1